Vous n’êtes pas identifié. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.


Pages 1

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir répondre

Flux RSS du sujet

Messages [ 2 ]

Sujet : L'albatros

Souvent, pour s'amuser, les hommes d'équipage
Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers,
Qui suivent, indolents compagnons de voyage,
Le navire glissant sur les gouffres amers.

A peine les ont-ils déposés sur les planches,
Que ces rois de l'azur, maladroits et honteux,
Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches
Comme des avirons traîner à côté d'eux.

Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule!
Lui, naguère si beau, qu'il est comique et laid!
L'un agace son bec avec un brûle-gueule,
L'autre mime, en boitant, l'infirme qui volait!

Le Poète est semblable au prince des nuées
Qui hante la tempête et se rit de l'archer;
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l'empêchent de marcher.

Charles Baudelaire

Un de mes poèmes préférés, j'aime beaucoup cet image du poète (un peu mégalo sur les bords!) torturé et incompris, qui est pourtant si majestueux dans son élément.

Night time, Sharpens, Heightens each sensation,
Darkness, wakes and stirs imagination,
Silently the senses, abandon their defenses,
Helpless to resist, the notes I write,
For I compose the music of the night

Re : L'albatros

Un de mes poèmes favoris également. Qui prend place dans le tout début des Fleurs du Mal il me semble. Probablement pour mettre en condition le lecteur.

"C'est la nuit qu'il est beau de croire en la lumière." Edmond de Rostand
"Imperfection is beauty, madness is genius and it's better to be absolutely ridiculous than absolutely boring."   Marilyn Monroe

Messages [ 2 ]

Pages 1

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir répondre

A voir également...



Reproduction, même partielle, interdite sans accord préalable. Déclaration CNIL n°1212152. .

Currently installed 10 official extensions. Copyright © 2003–2009 PunBB.