Vous n’êtes pas identifié. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.


Pages 1

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir répondre

Flux RSS du sujet

Messages [ 4 ]

Sujet : Poème d'un soir.

«  Isa dukhiyâre jagata me¨n,
Sukhiyâ dikhe na koya.
S’huddha Dharama jaga me¨n jage,
Jana jana sukhiyâ hoya »

« Dans ce monde de misère,
Je ne vois personne qui soit heureux.
Puisse le pur Dhamma se répandre dans le monde
Et apporter à tous le bonheur »

(« Du Monde entier, venez » S.N. Goenka,Tradition Vipassana).




Sur une place, la nuit d’Automne tombée,
J’imagine, sans-logis, le présent dilemme :
Quelle sombre indifférence, des autres qui fuient ton regard,
Accélérant la cadence, leur sac, resserré sous le bras. Je les vois, les regarde,
Quelle détresse… soudain, le cœur m’enserre !

Je peux toucher de mes doigts refroidis, la profonde ignorance,
égoïsme, indifférence, dans ce temps de ténèbres,
épaisse indifférence, illusion de l’Enfer.
Tous ces gens qui passent en courant.
Le vent est froid, mon corps est gourd.

Tu peux voir ces immeubles aux lumières allumées !
Des logements chauds, penses-tu …
Quel bonheur cela doit – être, d’y dormir,
ne serait-ce qu’une nuit ; celle-ci.
Puis, d’autres immeubles, aux fenêtres éteintes.

Des logements vides, imagines-tu ?
Où, peut-être, y aurait-il  un petit, ne serait-ce qu’un tout petit,
petit coin d’appartement,
au chaud, pour y caller ma carcasse, vieille peau usée,
ce vêtement de chair, qui n’en finit pas de crever ?

Quand donc  te décideras-tu ?
Pauvre âme sotte,
A décrocher ce fil d’or, cette corde d’argent,
Qui te tient enchaînée à ce monde aveugle,
A ces désirs sans cesse répétés, de cette ronde mortelle.

Et tu songes à la petite marchande d’allumettes…
Cette gamine de l’enfance, qui, une à une, craqua ses allumettes invendues,
les consuma  toutes, comme toi tes pensées et des derniers Euros,
en un feu de Lumière, pour que vînt cette douce grand-mère,
Mère Grand d’un autre temps, pour s’en aller ensemble.


Quand te libéreras-tu, de cette union sans fin,
Tu es au fond du trou,encore vivant , survivant en doute.
Dans le ciel, les étoiles scintillent.
Où es-tu ma mère-grand inconnue?
Où êtes-vous donc, toutes mes images d'enfance,vous toutes, qui avez disparues?

Appearances are false!
Les apparences sont trompeuses!

2

Re : Poème d'un soir.

très joli Ortho..

et pour faire court.. comme je le disais hier sur un autre post..

Le rêve n'est pas en GRRRRR rève lui..

heureusement...  ;-)

un peu plus de poésie dans notre monde.. ça pourrait être bien.... non..?

3

Re : Poème d'un soir.

- Tu m'obliges à réfléchir pour donner un sens à tes mots
- Tu fais naître des images

- J'aime cette façon dont tu as à écrire

http://img717.imageshack.us/img717/9048/sanstitre23a.jpg

4

Re : Poème d'un soir.

skom a écrit:

- -
- J'aime cette façon dont tu as à écrire

Merci pour le compliment.L'écriture se fait par inspiration, uniquement.C'est un peu "médiumnique".Il y a des jours où çà passe, et puis, d'autres, rien....
Bonne soirée à tous!
Ortho

Appearances are false!
Les apparences sont trompeuses!

Messages [ 4 ]

Pages 1

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir répondre

A voir également...



Reproduction, même partielle, interdite sans accord préalable. Déclaration CNIL n°1212152. .

Currently installed 10 official extensions. Copyright © 2003–2009 PunBB.