Vous n’êtes pas identifié. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.


Pages 1

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir répondre

Flux RSS du sujet

Messages [ 2 ]

Sujet : Catulle MENDÈS

Catulle Mendès
Ecrivain français
Né à Bordeaux en 1841
Décédé à Saint-Germain-En-Laye le 07 février 1909

Emblématique du style 'fin de siècle', Catulle Mendès est un des dignes héritiers du courant romantique. Inspiré par Théophile Gautier, Lecomte de Lisle et Richard Wagner dont il a encouragé la découverte (' L' Oeuvre wagnérienne en France', 1899), Mendès fut un auteur très productif dont les oeuvres furent très bien reçues tant par le public que par les critiques. Poèmes, romans érotiques, pièces de théâtre constituent notamment l'oeuvre du fondateur de 'La Revue Fantaisiste' (1860). La revue, co-fondée avec Leconte de Lisle, permit en effet la promotion des parnassiens qui se réclamaient partisans de 'L' Art pour l'Art'
Source : evene

Reste. N'allume pas la lampe...

Reste. N'allume pas la lampe. Que nos yeux
S'emplissent pour longtemps de ténèbres, et laisse
Tes bruns cheveux verser la pesante mollesse
De leurs ondes sur nos baisers silencieux.

Nous sommes las autant l'un que l'autre. Les cieux
Pleins de soleil nous ont trompés. Le jour nous blesse.
Voluptueusement berçons notre faiblesse
Dans l'océan du soir morne et délicieux.

Lente extase, houleux sommeil exempt de songe,
Le flux funèbre roule et déroule et prolonge
Tes cheveux où mon front se pâme enseveli...

Ô calme soir, qui hais la vie et lui résistes,
Quel long fleuve de paix léthargique et d'oubli
Coule dans les cheveux profonds des brunes tristes.


Oubli

Allez, vieilles amours, chimères,
Caresses qui m'avez meurtri,
Tourments heureux, douceurs amères,
Abandonnez ce coeur flétri !

Sous l'azur sombre, à tire-d'ailes,
Dans l'espoir d'un gîte meilleur,
Fuyez, plaintives hirondelles,
Le nid désormais sans chaleur !

Tout s'éteint, grâce aux jours moroses,
Dans un tiède et terne unisson.
Où sont les épines des roses ?
Où sont les roses du buisson ?

Après l'angoisse et la folie,
Comme la nuit après le soir,
L'oubli m'est venu. Car j'oublie !
Et c'est mon dernier désespoir.

Et mon âme aux vagues pensées
N'a pas même su retenir
De toutes ses douleurs passées
La douleur de s'en souvenir.

"Du céleste s'éteint ma bouche ........Aller vers toi!
Du parfum le désir que j'aime.....T'étais là,
Seule au bord du ravin, tu me dis ....."On y va ?"
Toi contre moi, Moi contre toi. "

Celeste- Saez

Re : Catulle MENDÈS

Larmes d’enfant

Naguère, au temps des églantines,
J’avais des peines enfantines,

Mon cœur se gonflait sans raison
Sous les lilas en floraison.

À respirer les chauds calices
Je goûtais d’amères délices.

Sous les étoiles, pâle et coi,
Je pleurais sans savoir pourquoi.

Et maintenant je pleure encore,
Le long des soirs comme à l’aurore ;

En hiver, sous le blanc grésil,
Sur les roses pendant l’avril,

Mes larmes tombent à toute heure :
Mais je sais bien pourquoi je pleure !



Le marché de la Madeleine

Debout ! le soleil caresse nos draps.
Que ne suis-je né près de Mytilène !
Allons respirer l'odeur des cédrats
Au marché qu'on tient à la Madeleine.

J'ai rêvé d'un grand château dans la plaine.
Nous étions (hélas ! tu me comprendras !)
Moi, l'hôte d'un soir, vous, la châtelaine.
Debout ! le soleil caresse nos draps.

Nous voyagerons lorsque tu voudras !
Nous irons en Grèce, au pays d'Hélène
Dont les bras étaient moins beaux que tes bras.
Que ne suis-je né près de Mytilène !

En Chine où les tours sont de porcelaine,
Dans l'Inde où la noire a sous le madras
Des cheveux crépus comme de la laine,
Allons respirer l'odeur des cédrats.

Mais ce n'est qu'un rêve et tu t'en riras !
Allons acheter de la marjolaine,
De la marjolaine et des gobéas
Au marché qu'on tient à la Madeleine !

Messages [ 2 ]

Pages 1

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir répondre

A voir également...



Reproduction, même partielle, interdite sans accord préalable. Déclaration CNIL n°1212152. .

Currently installed 10 official extensions. Copyright © 2003–2009 PunBB.